fbpx
Israël et l’Eurovision : retour sur 4 victoires historiques

Israël et l’Eurovision : retour sur 4 victoires historiques

Israël a remporté quatre fois l’Eurovision dans son histoire, en faisant à chaque fois des paris différents et novateurs.  A l’occasion de la semaine de l’Eurovision en Israël, nous avons décidé de remonter le temps avec vous pour redécouvrir les quatre chansons qui ont apporté la victoire à Israël!

1# Ah-ba-ni-bi

La première fois qu’Israël gagne, c’est en 1978 avec la chanson “Ah-Ba-Ni-Bi”. Les compositeurs de la chanson avaient eu une idée originale: ajouter des sons commençant par la lettre “beth” en hébreu après chaque syllabe. Si l’on retire les syllabes commençant par “beth” du refrain, on obtient la phrase “Ani ohev Otah” (je t’aime). Elle est intégralement interprétée en hébreu, langue nationale, comme l’impose la règle entre 1976 et 1999.

2# Hallelujah

La 2ème victoire de l’Etat d’Israël arrive un an plus tard, en 1979, avec la chanson “Hallelujah”, interprétée par la très populaire chanteuse israélienne Gali Atari. La jeune femme était accompagnée par le groupe Milk and Honey (en référence au pays “où coule le lait et le miel”). A noter: l’Etat d’Israël savait qu’il ne pourrait ni participer ni organiser la prochaine édition de l’Eurovision dans le cas d’une victoire parce que le concours devait avoir lieu le jour de Yom Hazikaron. Le titre Halleluja a traversé les années et demeure jusqu’à aujourd’hui l’une des chansons traditionnelles les plus populaires en Israël. A l’occasion des 70 ans de l’Etat d’Israël, la chanson a été revisitée par Gali Atari, la chanteuse d’origine, et Eden Ben Zaken, symbolisant la nouvelle génération d’artistes israéliens.

Vous voulez améliorer votre hébreu et en apprendre plus sur la culture israéliennes? Nous avons ce qu’il vous faut, contactez-nous ici.

#3 Diva

Le 9 mai 1998, la chanteuse israélienne transsexuelle Dana International, 26 ans, s’impose face à 24 pays concurrents. Dana est née Yaron Cohen, fils de Juifs yéménites qui ont immigré en Israël en 1947.  La victoire de Dana attire l’attention du monde entier qui salue l’audace d’Israël qui n’a pas hésité à se faire représenter par une artiste transexuelle et un hymne à la féminité et à la femme. Le lendemain de sa victoire, les plus grands journaux israéliens titraient: “le Premier ministre Bibi ne peut s’arrêter de fredonner la chanson de Dana internationale”.

#4 Toy

En mai 2018: Israël s’attire à nouveau les honneurs en remportant une 4ème victoire. La chanson “Toy”, interprétée par la chanteuse israélienne de 25 ans Netta Barzilai, située aux antipodes du cliché de la chanteuse bimbo en raison de son surpoids, lance un appel à l’émancipation des femmes! Le titre a fait danser la planète et a littéralement lancé la carrière de Neta qui multiplie depuis sa victoire les concerts à travers le monde. Dernièrement, la chanteuse a sorti son nouveau single “Bassa Sababa”, dont le clip est le plus cher jamais tourné par un artiste israélien. L’artiste continue son combat pour les femmes, elle a notamment participé il y a quelques semaines à un défilé organisé pour une grande marque de maillots de bain.

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire

×
×

Panier