fbpx
“Je vous aime” – dernière lettre de Shon, soldat israélien, à ses parents

“Je vous aime” – dernière lettre de Shon, soldat israélien, à ses parents

A l’été 2014, en pleine opération Bordure protectrice, Shon Mondsein, 19 ans, est combattant dans la brigade Golani de l’armée israélienne.  

Quelques heures avant de rentrer dans Gaza avec son unité, il téléphone à ses parents et à ses frères et soeurs. Il leur confie sa fierté de combattre pour Israël mais aussi ses craintes. Le véhicule avec lequel il s’apprête à pénétrer dans la bande de Gaza est vieux et selon lui, ne les protègera pas en cas d’attaque.

Secrètement, il décide également de leur écrire des lettres d’adieu dans son téléphone. S’il revient vivant, il ne les fera jamais lire à sa famille. Mais s’il lui arrive quelque chose, tous les êtres qui lui sont chers pourront découvrir le message qu’il leur avait laissé.

Dans ses lettres, Shon demande à sa famille de ne pas avoir peur et d’être forts. Il écrit également à quel point il est reconnaissant d’avoir eu l’honneur de défendre son pays. Et bien-sûr, il répète plusieurs fois les mots suivants: “ani ohev etchem – אני אוהב אתכם” – je vous aime.

“S’il m’arrive quelque chose, ne vous inquiétez pas. Maman, papa, Shahaf et Shirli, je vous assure que je suis heureux qu’il me soit arrivé quelque chose à moi, et pas à mes frères d’arme. Je vous aime à l’infini même si j’ai été un peu distant ces deux derniers mois. Je vous demande de garder votre sourire, soyez fiers et promettez-moi une seule chose: continuez à vivre votre vie. Ne restez pas endeuillés trop longtemps. Soyez forts et souvenez-vous de moi en combattant, en jeune Israélien de 19 ans”.

Shon ainsi que 6 membres de son unité vont mourir le soir-même dans une embuscade dans le quartier de Sajayah à Gaza.

Plusieurs années après la tragédie, le chanteur israélien Hanan Ben Ari va découvrir ces lettres  et décider d’en faire une chanson. Il va simplement composer une mélodie mais conserver le texte de Shon. C’est peut-être l’un des titres les plus émouvants diffusés à Yom Hazikaron car les paroles ont été écrites par un soldat tombé au combat quelques heures avant sa mort et elles ne comportent que des mots d’amour, d’affection et d’espoir.

Nous vous invitons à écouter cette chanson. Nous vous invitons à avoir une pensée pour Shon et pour les 23,816 victimes d’attentats et soldats tombés pour défendre israël. Ce sont nos soeurs et frères, nos pères, nos cousins, nos voisins. Ne les oublions pas.

Leave a Reply

×
×

Cart