fbpx
5 choses que vous ignoriez sur l’opération historique d’Entebbe

5 choses que vous ignoriez sur l’opération historique d’Entebbe

Il y a 43 ans, au cours de l’été 1976, avait lieu une prise d’otages qui allait tenir le monde en haleine pendant près d’une semaine : le détournement d’Entebbe.  Après une semaine de négociations et de tensions, où les yeux du monde étaient rivés sur l’Ouganda, l’armée israélienne effectuait contre toute attente un raid sur l’aéroport d’Entebbe, libérant la quasi-totalité des otages et tuant tous les terroristes. Le retentissement de l’affaire fut immense et la plupart des pays occidentaux saluèrent la prouesse militaire de l’Etat d’Israël. Quels sont les secrets et les détails insolites qui ont permis à Israël de réaliser un tel exploit?

Opération Entebbe ou Yonathan? 

L’Opération Entebbe (hébreu : מבצע אנטבה, ‘Mivtsa Entebbe’) s’est déroulée dans la nuit 3 au 4 juillet 1976, L’opération a été renommée rétroactivement Opération Yonathan en mémoire du lieutenant-colonel Yonathan Netanyahou, commandant de l’unité d’élite des forces spéciales israéliennes (« Sayeret Matkal ») et frère de Benjamin Netanyahou qui a pris part à l’intervention. Il s’agit du seul soldat soldat israélien à avoir perdu la vie au cours de l’opération.

Qui est Michel Bacos?

Captain Michel Bacos

Michel Bacos est décédé cette année à l’âge de 95 ans. Michel Bacos, c’est l’héroïque commandant pilote d’Air France de la prise d’otages d’Entebbe.

Il avait refusé d’abandonner les passagers juifs et israéliens comme les terroristes le lui avaient proposé. Il est resté avec eux jusqu’à ce que les soldats de Tsahal parviennent à libérer tous les otages grâce à une opération historique. Il y a trois ans, il a raconté son histoire incroyable au journal ידיעות אחרונות Yedioth Ahronoth et confié que “pour lui et son équipage, il s’agissait d’une responsabilité professionnelle et morale” de ne pas laisser une partie de leurs passagers seuls aux mains des terroristes.

Vous voulez en savoir plus sur l’histoire d’Israël? Rejoignez-nous!

3 obstacles quasi-insurmontables pour Israël

Lorsque les autorités israéliennes pensent à effectuer un raid, ils identifient trois obstacles principaux à l’opération.

  1. La distance – L’Ouganda est à 4000 km d’Israël en plein cœur de l’Afrique – l’avion doit survoler des pays ennemis pour s’y rendre, et même si les forces israéliennes parviennent à arriver à destination, ils devront être opérationnels dans un environnement qu’ils ne maîtrisent pas bien.
  2. Les soldats ougandais postés sur place – En plus des terroristes, des dizaines de soldats du président ougandais sont postés dans l’aéroport.
  3. Le temps – Il faut surprendre les terroristes et les tuer à temps, avant qu’ils ne puissent réagir et exécuter les otages. 

Des soldats déguisés!

Soldats ayant pris part à l’opération Entebbe

En 48 heures Israël prépare le plan d’une mission et le matériel pour les soldats. 4 avions transportant des soldats de la Sayeret Matkal, Golani et Tzanhanim s’envolent pour l’ouganda par le Sinaï. Les avions sont  forcés de voler à basse altitude pour ne pas être repérés par les radars ennemis. Le premier avion à se poser est l’avion de Yoni netanyahou. Pour se rapprocher du terminal où sont regroupés les otages, les hommes d’élite qui doivent donner l’assaut utilisent des véhicules identiques à ceux des gardes du corps d’Amin Dada : Mercedes et Land Rover prêtés par des civils israéliens et repeintes en noir pour l’occasion Les soldats de la “Sayeret Matkal” s’étaient déguisés également en membres du cortège du président Ougandais Idi Amin Dada afin de duper les responsables ougandais de la tour de contrôle. Ils réussissent ainsi à s’infiltrer dans le terminal où les otages étaient détenus. Ils parviennent à libérer les otages après plusieurs échanges de tirs avec les terroristes et les soldats ougandais. En moins d’une heure l’opération est terminée.

L’héritage de Yoni Netanyahou

Trois otages ainsi que le commandant de la Sayeret Matkal, le lieutenant-colonel Yonathan Netanyahou, ont trouvé la mort dans l’opération. Yoni Netanyahou reste à ce jour un modèle pour tous les commandants de l’armée israélienne. Il a laissé un héritage très fort au pays, qui continue de guider et d’inspirer la jeunesse israélienne. Si vous souhaitez (re)vivre les moments forts de cette opération historique, nous vous invitons à regarder le film “Raid sur Entebbe”. 

Leave a Reply

×
×

Cart